L’innovation ouverte pour le bâtiment durable

Equipes communes de recherche

Une vraie synergie entre chercheurs et ingénieurs

La mise en place d’équipes communes de recherche avec les universités actives dans l’éco-système NOBATEK/INEF4 est un des piliers du ressourcement de l’ITE. Ces laboratoires communs sont composés de chercheurs universitaires et de personnels de NOBATEK/INEF4 qui travaillent en synergie sur des thématiques précises. L’objectif affiché est de faire de ces laboratoires communs des références en Europe.

Université Pau et Pays de l'Adour (UPPA)

La première équipe commune entre NOBATEK/INEF4 et l’Université de Pau et des Pays de l’Adour a été officiellement acté le 25 avril 2017. Sur le thème de la « physique architecturale » et urbaine il est emmené par Benoît Beckers, enseignant-chercheur, qui officie depuis plus de 15 ans dans le domaine de la physique appliquée à l’architecture, en particulier sur les thèmes de l’acoustique et de l’éclairage.

Les travaux du laboratoire commun permettront le développement de nouvelles solutions technologiques pour la filière, mais aussi de nouveaux outils et méthodes de conception pour les architectes et ingénieurs.

Le développement d’un outil de conception pour l’éclairage naturel et artificiel des bâtiments, l’utilisation du prototypage rapide (impression 3D) pour la validation de modèles physiques ou encore la ventilation naturelle des bâtiments sont autant de sujets qui seront abordés dès 2017.

LABO COMMUN UPPA

De gauche à droite : Jairo ACUÑA (UPPA), Benoît BECKERS (UPPA), Fabian BERTOCCHI (NOBATEK/INEF4), Nicolas DUPORT (NOBATEK/INEF4), Guillaume LAVAL (NOBATEK/INEF4), Raphaël NAHON (UPPA), Maxime BOSSU (NOBATEK/INEF4)

Institut de mécanique et d'ingénierie (I2M)

L’équipe commune de recherche avec l’Université de Bordeaux traite de la « garantie de performances » sous le pilotage scientifique de Laurent Mora. Sont notamment engagés des projets sur :

  • L’intégration et la valorisation de l’énergie solaire (EnR) dans le bâtiment ;
  • Le développement d’algorithmes d’intelligence artificielle pour le pilotage des bâtiments ;
  • La modélisation et simulation avancées pour évaluer, concevoir et optimiser l’usage du bâtiment ;
  • Des méthodes de conception et des outils pour qualifier le positionnement technologique et les trajectoires d’innovation au sein de la filière de la construction durable.
X