L’innovation ouverte pour le bâtiment durable

Newsletter

Recevoir la newsletter

Inscription newsletter
Civilité *
Envoi

En validant votre inscription, vous acceptez l’utilisation de votre adresse e-mail afin de recevoir nos newsletters pour recevoir les invitations et les actualités de NOBATEK/INEF4.
Conformément à notre Politique de Confidentialité, vous avez le droit de retirer votre consentement à tout moment et vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition, de limitation du traitement et à la portabilité de vos données personnelles, ainsi que du droit de définir les directives relatives à leur gestion après votre décès. Vous pouvez exercer ces droits par email. Vous disposez également du droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL.

A la Une de la dernière newsletter

EDITO

“Summertime and the livin’is easy”…
Et si le refrain d’Ella Fitzgerald devenait une réalité pour les usagers de nos bâtiments et de nos quartiers ?
S’il reste pour cela du chemin à parcourir, des initiatives, à découvrir dans cette édition, y concourent déjà comme la concertation citoyenne sur la prévention des risques climatiques à Dordrecht avec IMMERSITE® ou le panel de solutions du projet Nature4Cities pour convaincre les décideurs et les usagers à ramener plus de nature en ville. En été, la vie n’est pas non plus facile pour les saisonniers qui peinent à trouver de quoi se loger en zone touristique : une réponse croisant écologie, modularité et budget maîtrisé en cours avec Soliha Pays Basque et Inãki Noblia est décryptée dans cette édition.

Et si l’on se projette déjà dans quelques semaines, le mois de septembre nous permettra, nous l’espérons, de vous revoir lors de nos Rencontres Associés et Partenaires à Anglet ou sur notre stand au Congrès HLM à Bordeaux sur lequel nous avons convié notre associé CAPTERRE.

Bonne lecture estivale,

L’équipe NOBATEK/INEF4

Le point de vue du mois

Ecologiques, low-tech et innovants : le renouveau des logements saisonniers

Comme chaque année, de nombreux saisonniers rencontrent des difficultés pour trouver des logements dans les zones touristiques les plus prisées. Conséquence directe : les secteurs de l’hôtellerie/restauration et de l’agriculture peinent à trouver de la main-d’œuvre alors même que la saison a déjà débuté et l’impact sur l’emploi et donc l’économie locale est réel. En parallèle, la présence de foncier nu, public ou privé, en attente de projets futurs amène à réfléchir sur une optimisation foncière, même temporaire.

Quelles réponses économiquement et qualitativement viables les opérateurs sociaux peuvent-ils apporter?? Comment faire rimer logements saisonniers, qualité et budget maîtrisé??

Voir toutes nos actualités
X